Sélectionner une page

415 Commentaires

  1. chriss

    C’est toujours avec le même brio (il en a bien de la chance, celui-là !) qu’Anaïs nous présente ses captivants bulletins. A chaque fois, elle y explique la météo de façon claire, agréable et aussi brillante qu’elle-même qui, en toute simplicité et avec quel raffinement, représente vraiment l’exquise beauté féminine !

    Réponse
  2. Gérard

    Normalement le retour de notre préférée aujourd’hui, je lui souhaite une bonne semaine,et lui fait pleins de bisous

    Bonne semaine Anaïs

    Réponse
  3. Gégé

    Même si je ne laisse pas de commentaires très souvent, je partage également les propos de Gérard, car à chaque retour de notre charmante Anaïs, nous revivons puisque nous sommes éblouis par sa beauté, surtout avec ses longs cheveux et lorsqu’elle porte des robes ou jupes un peu courtes qui lui vont si bien. En plus comme hier soir, lorsqu’elle peut parler des températures que les Lyonnais auront, alors là je craque littéralement. Bon Weekend notre chère Anaïs…

    Réponse
  4. Gérard

    Quel retour en ce jeudi 21 à 12h50…jupe moulante,joli haut,cheveux tombants…alors la j en ai eu l appétit coupé..!!!

    Bisous Anaïs et bonne semaine…sous le soleil ???

    Réponse
  5. chriss

    Chez Anaïs qui possède un charme rare, il y a de beaux contrastes qu’on pourrait comparer à ceux contenus dans certaines expressions comme : silence assourdissant, soleil noir, obscure clarté… et qui, à mon sens, contribuent à l’étendue de son exceptionnel charisme.
    Ainsi, sa beauté qui est multiple est tantôt radieuse, tantôt (un brin) ténébreuse, selon que son adorable visage s’illumine grâce à son extraordinaire sourire ou demeure parfois un peu grave ou plutôt absorbé probablement par le sujet sérieux qu’elle expose.
    Je vois aussi chez Anaïs, d’autres belles oppositions et notamment : douceur et énergie ou encore chaleur et fraîcheur.
    Si notre chère Anaïs était une figure de rhétorique – ah ! quelle jolie figure ! -, elle serait peut-être un oxymore, une remarquable tournure qui ne manque pas de style !

    Réponse
  6. chriss

    Telle une étoile, la plus belle à mes yeux, mais, hélas, inaccessible, Anaïs, merveilleuse dans ses splendides tenues – midis et soirs, hier vendredi et aujourd’hui samedi -, a surpassé les sommets de l’élégance et du charme.
    Vivement dimanche !

    Réponse
  7. Ivan

    « 27 degrés encore, sur la Corse ». Ce n’est pas un lapsus, c’est une allitération 😉

    Cordialement

    Réponse
  8. Pascal

    Anaïs vient de me faire rire, grâce à un très beau lapsus, vraisemblablement involontaire, mais qui me fera m’endormir moins bête ce soir… Dans son bulletin de ce début d’après-midi, j’ai appris que la Corse se situait… en Corse ! Oui, notre belle chérie vient d’annoncer « 27 degrés en Corse, sur la Corse » ! Merci, jolie Anaïs, pour ce drôle de moment !

    Réponse

Laisser un commentaire